Rechercher quelque chose dans Mon Arbre. Le Douaire.

Translate

lundi 13 avril 2020

Tout savoir sur le muguet, Convallaria majalis, histoire, tradition, le replanter, replanter son muguet après le 1er mai, toxicité et poison du muguet, traitement.

Le muguet

Convallaria majalis


"Signe de travail et d’amour… comme quoi."


le muguet, Convallaria majalis, histoire, tradition, le replanter,
replanter son muguet après le 1er mai, toxicité et poison du muguet, traitement.

Si le premier mai est un jour férié en France, c'est officiellement en l'honneur du travail et des travailleurs.

 Cependant le 1er mai est également la fête du muguet.

Bien qu'il n'y ait pas de lien direct entre les clochettes printanières et les revendications ouvrières, les deux célébrations ont chacune leur mérite et nous allons vous en raconter toute l'histoire !

Au départ une fête de l'amour

On dit que la tradition de s'offrir du muguet remonterait à la Renaissance, époque où Charles IX aurait lancé cette mode après en avoir reçu un brin lors d'un premier mai...

Ce qui est certain, c'est qu'au XVème siècle, le premier mai était une fête de l'amour, durant laquelle les princes et les seigneurs se rendaient en forêt pour couper des rameaux qui servaient ensuite à décorer les habitations.

 Ils fabriquaient également des couronnes de feuillages et de fleurs pour les porter et les offrir à la personne aimée.

Une survivance de ces coutumes perdure encore dans de nombreuses régions : l'arbre de mai. 

Il s'agit d'un arbre coupé que l'on dépose devant une maison dans la nuit du 30 avril au 1er mai. 
Selon les régions, cet arbre sera offert à l'élu local pour l'honorer, ou aux jeunes filles célibataires, comme dans l'est de la France, et en Lorraine ^_^.

Le fait de déposer l'arbre devant la maison des jeunes filles est l'occasion d'un certain chahut pour les jeunes gens qui y participent ! cela se fête encore dans certains village de la Meuse.

le muguet, Convallaria majalis, histoire, tradition, le replanter,
replanter son muguet après le 1er mai, toxicité et poison du muguet, traitement.

Puis le muguet : la fleur du bonheur


Fleur de printemps par excellence puisque sa floraison intervient en mai, le muguet est traditionnellement une fleur qui porte bonheur.
D'ailleurs, d'après le langage des fleurs, le muguet signifie "retour de bonheur"...

On dit que celui qui trouve un brin de muguet à 13 clochettes sera tout particulièrement favorisé par le destin !

Le muguet est également associé aux grands couturiers, comme Christian Dior dont c'était la fleur fétiche.
 On retrouve d'ailleurs la senteur du muguet dans de nombreux parfums. Produit à grande échelle dans la région nantaise pour être vendu lors du premier mai, le muguet peut également être cultivé dans les jardins ombragés et frais, ou se trouver à l'état sauvage dans les sous-bois.

Mais attention, le muguet reste une plante très toxique, et il ne faut porter à la bouche ni les feuilles, ni les fleurs, ni les fruits, ni même l'eau du vase.

 Prenez donc vos précautions avec les jeunes enfants attirés par le parfum suave des clochettes blanches.

Cf : toxicité : Voir article en fin de ce post….

 Quant aux cartes muguet de 1er mai, elles sont absolument sans danger, pour les grands comme pour les petits !

Mais jadis .. le muguet : Les usages d'autrefois


Autrefois, de jolies traditions étaient en usage pour le 1er mai.
On organisait des "bals du muguet" où les jeunes filles étaient vêtues de blanc et où les jeunes gens fleurissaient leur boutonnière d'un brin de muguet.

C'était le seul bal de l'année où les parents étaient bannis et où les jeunes se retrouvaient entre eux.
Un vin liquoreux composé de vin de Moselle dans lequel des fleurs d'aspérule odorante (appelé aussi "faux muguet") avaient macéré faisait les délices de cette époque de l'année : le "Maitrank" ou "boisson de mai".

On assurait qu'il suffisait d'y tremper les lèvres au 1er mai pour être heureux tout au long de l'année.

On offrait du muguet à tous ceux que l'on aimait, famille et amis.
Cependant, l'usage voulait plus particulièrement que le jeune homme offre du muguet à sa fiancée, et que tout l'entourage d'une jeune maman se manifeste au premier mai en fleurissant sa maison afin d'offrir au bébé un présage de bonheur.

Quant à la tradition d'envoyer des cartes papier 1er mai, elle est aussi ancienne que celle d'envoyer des cartes de Noël ou des cartes de Saint-Valentin et connut un essor considérable au début du XXème siècle.

Les cartes postales anciennes attestent de l'engouement pour les symboles de chance dont le muguet faisait partie, avec la corne d'abondance ou le trèfle à 4 feuilles.

le muguet, Convallaria majalis, histoire, tradition, le replanter,
replanter son muguet après le 1er mai, toxicité et poison du muguet, traitement.



Le muguet devient symbole de la fête du travail.

Si la fête du travail a lieu le premier mai, c'est sans aucun rapport avec le muguet, même si les manifestants ont pris l'habitude récente de fleurir leur boutonnière du brin porte-bonheur au lieu de l'églantine rouge qui en était le symbole originel
. 
La fête du travail commémore un 1er mai de 1886 où les syndicats américains appelèrent plus de 400 000 travailleurs à manifester pour l'obtention de la journée de huit heures.

 La date du 1er mai avait été choisie car beaucoup d’entreprises américaines entament ce jour-là leur année comptable.
Depuis, le premier mai est devenu le jour international des revendications ouvrières, donnant lieu à des défilés de travailleurs.

 En France, la journée de 8 heures a été obtenue en 1919, cependant le premier mai a continué d'être la journée des revendications salariales.
Depuis 1941, c'est un jour chômé et depuis 1947, ce jour férié estpayé pour tous les travailleurs.

 Pour ceux que leur métier oblige à travailler malgré tout (personnel des hôpitaux, de l'hôtellerie), le salaire est généralement doublé.

Quant à ceux qui souhaitent "travailler" le 1er mai, ils peuvent profiter de la tolérance qui est faite aux particuliers et aux organisations diverses, de vendre librement le muguet sans aucune formalité ni taxe, uniquement le jour du 1er mai.

le muguet, Convallaria majalis, histoire, tradition, le replanter,
replanter son muguet après le 1er mai, toxicité et poison du muguet, traitement.

Et après le 1er mai.. je conserve mon muguet :

On vous a certainement offert du muguet vendredi à l'occasion du 1 e r Mai (ou vous vous l’êtes offert) et vous voulez conserver le plus longtemps possible cette jolie fleurette. 

Si votre muguet est en brin, c'est dans un vase qu'il faudra essayer de le faire tenir le plus longtemps possible.

 Pour cela, recoupez les brins en biais avec des ciseaux et placez le bouquet dans votre récipient avec une dizaine de centimètres d'eau. 
Disposez l'ensemble à l'abri des courants d'air et du soleil.
 Ajoutez si possible un conservateur pour fleurs coupées. Recoupez les brins et changez l'eau du vase tous les deux jours environ.

En respectant ces quelques conseils, vous pouvez espérer garder votre muguet pendant trois semaines. 

Si c'est un pot de muguet qu'on vous a offert et que vous disposez d'un jardin, alors c'est tout simple : replantez-le à l'abri d'un arbuste ou d'un muret, au pied d'un arbre. Tous les ans, votre muguet réapparaîtra, et s'il se plaît vraiment bien, vous verrez qu'il deviendra vite très envahissant…

 De quoi faire des bouquets à offrir à ceux que vous aimez. Car la tradition veut que cette herbacée soit un porte-bonheur, plus particulièrement celui qui possède… 13 clochettes. 

Egalement appelé lys des vallées, le muguet est aussi utilisé pour soigner certaines maladies cardiaques.

Justement, soyez prudent : il contient une substance qui est très toxique, qui peut même s'avérer mortelle dans certains cas.

Alors, tenez-le éloigné des enfants et ne mâchouillez pas ses tiges !

Plantation du muguet :

Le Muguet de mai doit être planté de préférence en pleine terre dans un endroit ombragé ou mi-ensoleillé.
Faites un grand trou dans le sol et plantez-y les racines du Muguet à la profondeur appropriée. Recouvrir de terre ou de terreau et tassez fermement.

Arrosez immédiatement après la plantation.

Le Muguet de mai s'associe parfaitement avec d'autres plantes printanières.

Cette plante robuste forme rapidement un tapis de feuilles vertes.

Utilisez le Muguet de mai comme plante couvre-sol parmi d'autres arbustes tels que le Lilas ou le Camélia.

Vous pouvez également créer une merveilleuse harmonie avec des Coeurs de Marie (Dicentra spectabilis) et des Mélittes (Melissophyllum mellitus 'Royal Velvet Distinction').


Entretien de votre muguet :

Le Muguet de mai est une plante couvre-sol robuste qui nécessite peu d'entretien.

Pendant les périodes très sèches, arrosez-le.

 La plante se propage d’elle-même et couvre efficacement, évitant ainsi la pousse de mauvaises herbes.

 Si votre Muguet occupe trop d'espace, vous pouvez facilement diviser une partie de la plante avec une bêche tranchante. Replantez les différentes parties en d’autres emplacements.

le muguet, Convallaria majalis, histoire, tradition, le replanter,
replanter son muguet après le 1er mai, toxicité et poison du muguet, traitement.


Le muguet peut être toxique : explications, symptômes et soins.

 

Les Symptômes


·                      Chez l'homme

Les symptômes les plus fréquents sont: vomissement, diarrhée et douleur abdominale. En principe, l'ingestion de grandes quantités de plante peut avoir des effets cardiovasculaires et provoquer une faiblesse, une hypotension et une bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque).

 Ces manifestations sont cependant très rares chez l'homme.

·                      Chez l'animal

Les symptômes d'intoxication sont : nausées, vomissements, diarrhée, troubles du rythme cardiaque, augmentation de la diurèse (volume des urines), prostration, convulsions.




Le Traitement

·                      L'ingestion d'une grande quantité de plante (5 baies et plus, 2 feuilles ou 2 tiges et plus) nécessite une prise en charge à l'hôpital avec monitoring cardiaque. 

·                      Pour toutes les autres situations, ingestion de petite quantité ou d'eau de vase, contactez le Centre Antipoisons.




Sa Toxicité


Toutes les parties de la plante contiennent des substances irritantes (saponosides) ainsi que des dérivés toxiques pour le coeur (hétérosides cardiotoxiques).

Les saponosides sont responsables des troubles digestifs les plus souvent décrits.
La plante contient une vingtaine d'hétérosides cardiotoxiques: la convallatoxine, le convallatoxol et le convalloside sont les plus importants. Ces substances ont un effet sur le muscle cardiaque et la circulation sanguine, comparable à l’action de la digitale pourpre (digitalis purpurea). 

L’usage médicinal sans discernement du muguet est dangereux. 
La marge entre les effets souhaités et les effets secondaires toxiques est parfois très étroite. 

Par ailleurs, en dehors de la sphère médicinale, les accidents avec la plante elle-même n’entraînent que très rarement des intoxications dangereuses, problablement parce que 10% seulement des hétérosides cardiotoniques sont absorbés dans le corps.



Le Risque

·                      Chez les adultes

Peu de cas d'intoxications graves par ingestion accidentelle de muguet ont été publiées.
 Probablement parce que la période d'exposition possible à la plante est courte et donc le nombre d'accidents limité.
 Ensuite, l'ingestion de muguet induit rapidement des vomissements ce qui limite la résorption des substances toxiques. 
De plus, seulement 10 % d'hétérosides passent dans le sang après ingestion. 

Le Centre Antipoisons reçoit annuellement 40 à 60 appels pour le muguet. 

Ces appels concernent le plus souvent des enfants de 2 à 4 ans qui mâchonnent des tiges ou des feuilles, mangent une petite baie ou boivent l'eau du vase.

·                      Chez les animals

Des études chez l'animal n'ont pas pu mettre d'effet toxique grave en évidence après ingestion d'eau de vase de muguet. 
Les intoxications chez l'animal sont exceptionnelles. 
Les animaux évitent le goût de la plante fraîche. 
Cependant, deux cas d'intoxication grave chez le chat ont été rapportés et un cas d'intoxication mortelle chez un chien a été décrit. 

La volaille peut, elle aussi, être intoxiquée par l'ingestion de plantes séchées présentes dans leur nourriture.


Alors : Prévention

Gardez les muguets hors de portée des enfants et des animaux.



Et bonne fête du 1er mai à tous, et pourquoi pas en planter en famille...mais avec attention.

le muguet, Convallaria majalis, histoire, tradition, le replanter,
replanter son muguet après le 1er mai, toxicité et poison du muguet, traitement.
Une remarque, un commentaire, une question, n’hésitez pas ci-dessous. Un plaisir de vous répondre, échanger et vivre.

Le Douaire...

vendredi 10 janvier 2020

Quand, comment, tailler les arbres fruitiers au verger, peut on tailler les arbres en hiver ?

La taille des arbres fruitiers




Vous avez peut être entendu dire qu'un fruitier donne une année sur deux,
 C’est vrai, naturellement, la taille peut en faire autrement.
Ici, nous vous présentons les bases, dans le principe.
Profitez également des stages près de chez vous organisés par les CPIE.



Quand, comment tailler les arbres fruitiers au verger :
 Technique et aide à la taille des arbres et arbustes fruitiers.
 Peut on tailler en hiver ?


Les arbres fruitiers ne produisent que pendant une cinquantaine d'années. 

Encore faut-il les aider à concentrer leurs production sur la qualité plutôt que la quantité. 

C'est là qu'intervient la taille. 

Elle permet de stimuler le développement des branches latérales, proches des branches maîtresses au détriment des branches maîtresses.


On distingue :



Quand tailler dans l'année :


Les arbres à pépins (pommier, poiriers) se taillent en hiver.

 Les arbres à noyaux (pruniers, cerisiers) sont taillés et élagués en août ou septembre, mais pas plus tard : la cicatrisation se ferait mal.

Quelles branches tailler ?


On sectionne les branches principales à 1-2 m de leur extrémité. 

On élimine les branches enchevêtrées qui encombrent le cœur de l'arbre ou empêchent la diffusion de la lumière.


Où tailler ?


Il faut tailler au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur, permettant à la branche de se développer vers l'extérieur.


Quand tailler ?


On taille un jeune arbre, pour éviter qu'il s'allonge ou qu'il croise des branches. 

On taille ensuite un arbre à maturité pour améliorer la qualité des fruits. 

On taille en période de repos (aoûtement en août, quand l'arbre se prépare à l'hiver, et jusqu'en hiver, avant l'éclosion des fleurs). 

Encore faut-il que l'environnement n'agresse pas la cicatrice. 

Ceci commande une taille plutôt en septembre pour les arbres à noyaux (cerisiers, pruniers), qui cicatrisent mal (et si possible protéger les cicatrices avec un mastic spécial), couper en biais pour éviter la stagnation de l'eau). 

Les arbres à pépins (pommier, poiriers) peuvent être taillés plus tard.



Précautions :


La coupe doit être franche avec un outil bien aiguisé, et propre, pour éviter de transmettre une maladie. 

Profitez pour traiter les arbres fruitiers au cuivre : cuivrol ou bouillie bordelaise. 

Ajouter de l'eau de savon ou 1 litre de lait pour 5 litres d'eau pour que ça colle.

********                       *******
*******


A noter : les différentes tailles.



La taille de mise en forme : 

1.     On taille un jeune arbre fruitier pour lui donner une forme (se référer aux ouvrages spécialisés). 

2.     Équilibrez la charpente en supprimant les branches qui se croisent.

3.      Plus âgé, l'arbre fruitier doit encore être taillé.


Ici un exemple de taille de mise en forme :
 c'est un peu le principe du bonsaï. 



       La taille de nettoyage : 


1.     Supprimez les branches mortes, celles qui s'entrecroisent (en conservant la plus vigoureuse) et les bois abîmés. Profitez-en pour enlever également tous les fruits pourris qui auraient pu rester sur la ramure.



      La taille d'éclaircissage :


1.     Le but de cette étape est d'apporter de la lumière au centre de l'arbre, pour garantir une mise à fruit homogène. Pour cela, supprimez les branches pointant vers l'intérieur.


       La taille de rabattage :


1.     Réduisez la longueur des branches principales en supprimant leur extrémité (c'est ce que l'on appelle "rabattre"). 

2.     Ceci a pour but de répartir la sève dans les branches latérales, dont le développement sera ainsi stimulé. 

3.     Cette remarque est valable pour tous les arbres, pas seulement les fruitiers. Mais il faut également rabattre les branches latérales, de façon à ce que la mise à fruit s'opère assez près de la branche principale et non au bout de longues branches ne portant que des feuilles !


Voici un exemple pour comprendre le principe de la taille de rabattage. 



A suivre sur les conseils du Douaire

(clic ci-dessous)

Retrouver les conseils sur : 










Une remarque, une question ???

 N’hésitez pas dans commentaires ci-dessous, un plaisir de vous répondre,

Échangez et vivre.



Le Douaire...

jeudi 14 mars 2019

Tout savoir sur le pralin : comment faire un pralin ? Pourquoi faut il praliner les racines nues ?



Comment faire son pralin ? 

Comment faire son pralin, le Douaire.

Indispensable et économique, pour vos plantations en "racines nues" : le pralin.

Le pralinage consiste à enduire les racines d’un rosier, d’un arbre ou d’un arbuste d’un mélange qui aidera à la reprise lors de la plantation.
Cette opération doit être faite peu de temps après l’achat de la plante et avant l’apparition des premiers bourgeons

De quoi est composé le pralin ?



Il s’agit d’un mélange boueux que l’on fabrique facilement avec du terreau, du fumier, de la terre du jardin et de l’eau.
Vous pouvez également mettre de la bouse de vache, votre pralin n’en sera que meilleur.
Il existe par ailleurs des pralins « prêt à l’emploi » vendus en jardinerie.

La méthode pour faire son #pralin :


  1. Coupez les racines abîmées ainsi que les racines trop longues pour être étalées sans être courbées.

  2. Faites tremper les racines dans le pralin pendant plusieurs heures (idéalement 24 heures). Le mélange doit rester « collé » aux racines.

  3. Plantez votre plante en toute tranquillité, sa reprise et son bon développement sont presque assurés !

Une fois le mélange obtenu, tremper les racines dans le
pralin pendant plusieurs heures, reprise "assurée" : le Douaire.


Les + + + du Douaire :


Dans un sceau, versez 10 l d'eau et jetez-y 
de la bouse de vache (ou du crottin de cheval) 
et quelques pelletés de terre. 


Mélangez énergiquement pour 
obtenir une certaine homogénéité. 

Rajoutez de la terre pour que le mélange ait 
la consistance d'une boue épaisse. 

Ajoutez un petit verre de lait 
pour augmenter l'adhérence du pralin 
sur les racines. 


*** Une remarque, une question, une astuce en plus  ???

 N’hésitez pas dans commentaires ci-dessous, un plaisir de vous répondre :

 Échangez et vivre.



Le Douaire...