Rechercher quelque chose dans Mon Arbre. Le Douaire.

Translate

mardi 30 septembre 2014

Astrologie par l'Arbre Celte du Douaire : Le noisetier.Si vous êtes né(e) du 22 au 31 mars, ou du 24 septembre au 3 octobre, votre arbre protecteur est le NOISETIER dans l'astrologie Celte.


Vous êtes noisetier...



Si vous êtes né(e) du: 
 22 au 31 mars, 
ou du 24 septembre au 3 octobre,

votre arbre protecteur est le NOISETIER dans l'astrologie Celte

Astrologie par l'Arbre Celte du Douaire : Le noisetier.
Si vous êtes né(e) du 22 au 31 mars, ou du 24 septembre au 3 octobre, 
votre arbre protecteur est le NOISETIER dans l'astrologie Celte.


Selon l'horoscope celte noisetier, vous êtes doté d’un tempérament extrêmement adaptable aux circonstances extérieures et vous savez mieux que personne nuancer vos paroles pour ce faire. 

Vous avez tendance à cacher qui vous êtes et ce que vous ressentez réellement.

 Vous aimez briller, mais sans vous imposer.



Horoscope celte Noisetier et tempérament


L'horoscope celte vous définit comme tendre, bon, gentil, généreux et subitement, vous pouvez être tout à fait à l’opposé. 
Ce changement est rapide pour les observateurs extérieurs mais pas pour vous ; en effet, vous sentez le vent tourner très vite et réagissez au quart de tour, tout simplement.



Face aux difficultés


Votre mobilité, présentée dans l'horoscope celte, est un atout majeur face aux aléas de l’existence, si vous apprenez à le gérer de façon à ce qu’il ne se transforme pas en manque de constance pour autant par rapport à vos objectifs. 

Votre besoin d’action est puissant et rien ne vous stimule autant que de défricher des terrains inexplorées au sens large. 
Les exigences liées à votre activité socio professionnelle sont pour vous des défis et vous savez en faire un stress positif.



Astrologie par l'Arbre Celte du Douaire : Le noisetier.
Si vous êtes né(e) du 22 au 31 mars, ou du 24 septembre au 3 octobre, 
votre arbre protecteur est le NOISETIER dans l'astrologie Celte.




Les objectifs


Pour l'horoscope celte, vous êtes capable de mener de front plusieurs activités en même temps, ce qui au final représente un gros travail, mais vous n’en donnez pas l’impression. 

Vous ressourcer dans le sommeil est indispensable pour tenir la distance sur le plan nerveux. 

Vous savez jouer verbalement pour arriver à vos fins et convaincre vos interlocuteurs d’en venir à ce que vous désirez. 

Pour arriver à vos fins, vous n’avez pas de mal car vous savez faire en sorte que l’autre trouve son content dans un arrangement avec vous.




Entourage et horoscope celte


Vous savez poser les bonnes questions et influencer les gens, et vous ne vous privez pas de ce talent. Vous en savez long sur les gens qui vous entourent.

 Votre curiosité naturelle pour la nature humaine vous permet d’apprendre beaucoup et, dès votre jeune âge, vous avez appris à déceler les mobiles cachés d’autrui. 

C’est toujours en pleine conscience que vous entrez dans un rôle quelconque, dans tous les domaines explique l'horoscope celte.



Votre relationnel



Vous savez que vous pouvez toujours choisir, ce qui passe aux yeux des autres parfois pour de l’opportunisme. 

Vous savez être courtois avec tout le monde sans pour autant dévoiler vos opinions de fond. Même en désaccord, vous trouvez les arguments pour vous relier aux autres. 

Vos humeurs sont très variables et vous compensez par votre savoir vivre dans vos relations.
Plaire aux autres vous rassure en profondeur, vous savez vous entourer de façon à vous sentir apprécié le mieux possible.

 En revanche, vous avez tendance à abuser de votre influence dans le domaine amical, sans vous en rendre compte affirme l'horoscope celte.

 


Expériences relationnelles dans l'horoscope celte



Vous développez tout au long de votre vie une philosophie toute personnelle, basée sur vos expériences relationnelles. 

Vous apprenez beaucoup à travers les autres ainsi que leurs expériences. 

Votre intellect vous pousse à entrer dans la peau de l’autre pour en comprendre toutes les réactions, subtilités et choix de vie.

Vous savez aider et conseiller les autres en leur apportant des latitudes plus vastes. Vos capacités d’expression sont un atout majeur.

 Vous détectez les émotions profondes de ceux qui vous entourent. Évidemment, quand il s'agit de vous, vous vous l’expliquez, mais cela est plus difficile à régler selon l'horoscope celte.



Alors si vous êtes sous la protection du noisetier... planter un noisetier... c'est mieux que l'horoscope du magasine Télé.... Les Celtes n'avaient pas de magazine. ^_^


****ICI... Retrouvez votre arbre sur le calendrier Celtique.





 ****  ICI : RetrouveZ Toutes les Infos sur Le Noisetier....




Une remarque, une question ???

 N’hésitez pas dans remarques ci-dessous, un plaisir de vous répondre, Echangez et vivre.



Le Douaire...

vendredi 26 septembre 2014

Tout avoir sur le noyer (juglans) : conseils, plantation, maladies (Anthracnose), origine, conserver les noix, recette vin de noix... les bienfaits santé. Culture Lorraine, Belgique OK.


                                          Le Noyer 

                                                         (Juglans)

                                               Simplement poétique
                                                                  essence de bien des souvenirs.

Tout avoir sur le noyer (juglans) : conseils, plantation, maladies (Anthracnose), 
origine, conserver les noix, recette vin de noix... bien fait santé. Culture Lorraine, Belgique OK

Le noyer est un formidable fruitier, également très ornemental.
A l’ombre d’un noyer… laissez aller vos pensées ; attention toutefois aux fruits qui tombent en automne ^_^

** La culture et l’entretien, de la plantation à la taille, amélioreront votre récolte et la croissance du noyer.

Attention, le noyer n'a "pas d'ami", ses feuilles, et l'eau qui en découle empêche d'autres espèces de profiter de sa protection. 

A noter.... on a rien sans rien, un choix. 

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Juglans regia
Famille : Juglandacées
Type : Arbre

Hauteur : 15 à 25 m
Climat : Tempéré ou chaud
Exposition : Ensoleillée
Sol : Profond, ordinaire, bien drainé

Feuillage : Caduc
Floraison : Printemps, avril/mai
Récolte : Septembre/Octobre


La plantation de votre noyer :



Idéalement, le noyer se plante à l’automne pour favoriser l’enracinement avant les gelées de l’hiver.

Il peut aussi être planté au printemps s’il est acheté en conteneur ou en été en dehors des périodes de fortes chaleurs.


  • Choisissez de préférence un endroit bien dégagé car il atteindra une taille importante en hauteur, mais surtout en largeur.

  • Lors de la plantation, incorporez à la terre un bon terreau plantation et également unamendement organique capable d’apporter à l’arbre les besoins nutritifs dont il a besoin.

  • Mélangez le tout afin d’avoir une structure homogène d’environ 1/3, 1/3, 1/3 (le classique à retenir....) 
  • Et n'oubliez pas de tenir compte de son développement en rapport à ce que nous avons vu précédemment.


La taille et entretien de votre noyer :


Le noyer n’aime pas être taillé car chaque branche taillée devient une porte ouverte à bon nombre de maladies.
Cette action doit donc être limitée au strict minimum car elle peut abîmer l’arbre et altérer la future récolte.
Si vous devez le tailler car il devient trop grand, faites-le au mois de septembre et protégez la plaie d’un mastic à greffer ou de goudron de Norvège.
  • Supprimez alors le bois mort

  • Coupez les branches qui poussent vers l’intérieur (pour faire entrer l'air et éviter un climat propice aux champignons et autres pourritures) ou vers le bas
  • Si les branches se croisent, éliminez en une partie 


Tout avoir sur le noyer (juglans) : conseils, plantation,
 maladies (Anthracnose), origine, conserver les noix, 
recette vin de noix... bien fait santé. 
Culture Lorraine, Belgique OK. 



Tout effort, mérite récompense: 

La récolte des noix :

La récolte des noix a lieu dès le mois de septembre et jusqu’au mois de novembre selon les régions.
  • La récolte se fait lorsque le brou de noix est légèrement entrouvert (se fissure)

  • L’idéal c’est de les récolter juste avant qu’elles tombent

  • On peut aussi attendre qu’elles tombent ce qui garantie que le bon moment est venu.

Une fois cueillies, on peut consommer les noix fraiche dans un délai de quelques semaines maximum
On peut aussi les faire sécher au soleil après avoir retiré le brou ce qui permet de les conserver de 1 à 2 ans sans aucun problème.
  • Posez les noix sur une seule couche et retournez les régulièrement
  • Si le soleil se fait discret, choisissez une pièce aéré et sèche


*************************************************************************

Vous pouvez également retrouver des astuces de conservation au lien ci-dessous :

http://monarbrelorraine.blogspot.com/2012/09/astuces-comment-conserver-les-noix-et.html


*********************************************************************



A savoir sur le noyer :


Le noyer est à la fois un très bel arbre, bien équilibré et dont la floraison colorera votre jardin au début du printemps.

Grâce à ses jolies petites fleurs en chaton qui apparaissent avant les feuilles, vous profiterez longtemps de son caractère très ornemental.

Il existe des espèces à floraison plus tardive, préconisées pour les régions situées plus au nord, pour éviter que les gelées de printemps n’altèrent la floraison.
On appelle le brou de noix la carapace ou chair qui entoure la noix, elle n’a que peu d’intérêt si ce n’est son utilisation comme pigment pour la peinture à l’huile.
On utilise la noix nature, fraîche ou séchée, ou alors transformée en huile notamment.

Maladie du noyer : anthracnose du noyer : 
Tout avoir sur le noyer (juglans) : conseils, plantation, maladies (Anthracnose)


Ses Maladies :


La plus présente : Anthracnose du noyer




Sur feuilles et rameaux, cette maladie se manifeste par de petites taches polygonales jaunes.

En grandissant, ces taches deviennent gris brun avec une zone périphérique gris brun foncé.

Les feuilles jaunissent et chutent prématurément. Les taches sur rameaux sont allongées et légèrement creusées.

Sur noix, le brou présente des petites taches brun noir plus claires au centre. 


Si l’attaque est forte, les taches sont plus grandes sèches et craquelées et de forme irrégulière.



Cycle de développement de ce champignon : 



Ce champignon hiverne sous forme de périthèces présents sur les feuilles tombées au sol.
Au printemps, les périthèces donneront des ascospores (forme sexuée) qui seront transportées par le vent et la pluie. Elles assurent l’infection primaire des jeunes organes. 
En cours d’été, les conidies (forme asexuée) émises au niveau des taches primaires engendrent les contaminations secondaires. 

Quels sont les facteurs favorables : pour prévenir avant de guérir ...



La température optimale de développement du champignon est de 21°C ; les contaminations sont possibles à partir de 15°C. 
Le pourcentage de germination des spores est maximum au bout de 24 heures d’humectation.

Les variétés les plus sensibles à cette maladie sont Corne, Lara, Marbot, Mayette, Parisienne.

Les dégâts


Cette maladie est présente dans toute les zones de noyeraies.

Les dégâts varient selon les variétés, les secteurs et les conditions climatiques   de l’année.


L’incidence majeure est une baisse de calibre et une déformation des noix.



Quelles mesures "prophylactiques"


3 mesures préventives permettent de limiter les risques :
  • éviter les plantations avec des variétés sensibles dans les zones à risques,

  • limiter l’inoculum en broyant ou enfouissant les feuilles contaminées à l’automne,

  • adopter une taille qui favorise l’aération et limite la durée d’humectation du feuillage.

Les traitements cupriques contre la bactériose étant insuffisants, il est nécessaire de recourir à des traitements spécifiques. 


A NOTER : Seuls les traitements préventifs limiteront les contaminations primaires. 


La période de protection s’étale à partir du déploiement des folioles jusqu’au début juin.



Légende du Noyer...
le Douaire.

Les + + +  du Douaire à propos du noyer :



Comme évoqué ci-dessus, la taille importante du noyer oblige à le planter dans un espace très dégagé.

Cette perspective vous permettra néanmoins de créer un magnifique coin d’ombre pour les chaleurs estivales !
Légendes et traditions : 

Chez les Romains, le Noyer était l'arbre de l'Enfer et de Perséphone. 

Au Moyen Âge, le sabbat des sorcières se déroulait sous un énorme noyer proche de Benevento : ce caractère magique provient sans doute du fait que le noyer n'est pas touché par la foudre. 

Dans l'astrologie celtique, le noyer est implacable, surprenant et plein de contrastes, ...



Des dictons :


 "Lorsqu'il pleut le 3 mai, point de noix au noyer".

" À la mi-août, les noix ont le ventre roux". 



Tout avoir sur le noyer (juglans) : conseils, plantation, maladies (Anthracnose),
origine, conserver les noix, recette vin de noix... bien fait santé. Culture Lorraine, Belgique OK.
Mon Arbre le Douaire. Lahayville.



Le Douaire compte   6   noyers :

1 noyer Franquette

1 noyer Rubis (noix rouge)

4 noyers semis.




Une remarque, une question ???

 N’hésitez pas dans remarques ci-dessous, un plaisir de vous répondre, Echangez et vivre.


Le Douaire...




**EXCLUSIF :  ** Le Douaire.**

                Suivez un arbre Année par Année.

                                   Depuis sa plantation sur le Douaire.

                    
Suivez l’évolution d'un arbre :LE NOYER (JUGLANS) : DE SEMIS (NATUREL)





Ci-dessous vous allez suivre :


LE NOYER (JUGLANS) : DE SEMIS (NATUREL)




PROCHAINEMENT… Merci de votre patience : qualité du jardinier ^_^



Le Douaire...

mercredi 24 septembre 2014

Tout savoir sur Le troène (Ligustrum japonicum ou Ligustrum vulgare) : conseil, culture, plantation, taille, maladies, fleurs, fruits : culture Lorraine, Belgique, Canada : OK.


Le troène 


(Ligustrum japonicum ou Ligustrum vulgare) 


Classique et authentique

 
Le troène (Ligustrum japonicum ou Ligustrum vulgare) :
conseil, culture, plantation, taille, maladies, fleurs, fruits : culture Lorraine, Belgique, Canada .



Il est bien connu, des jardins de curés à ceux des grands parents et autres haies : c’est un classique, bien qu’il se voit remplacé par des espèces indigènes dont l’intérêt pour la faune locale et dans le temps soit très discutable.

Bref, non ne partons pas dans l’art taupière au Douaire, le végétal doit donner toute sa grandeur, ses qualités, sa vie naturellement.

Par exemple, bien des arbustes sont taillés en permanence, ce qui les affaiblis, réduis leur durée de vie, et empêche bien des fleurs et parfums.

C’est bien souvent le cas pour le troène qu’il soit vulgaire de chez nous (j en passe..) ou japonicum par d’autres voyages, il est rare que nous le laissions donner toutes ses fleurs, ses baies et sa grandeur.
Bref, ceux du Douaire pourront s’en réjouir, au plaisir, vous le verrez plus bas, des oiseaux et autres papillons et auxiliaires.



C’est donc un incontournable de la plupart des parcs et jardins, le troène est surtout très utilisé pour la réalisation de haies ou de coupe-vent.

On préférera alors les espèces persistantes qui offrent une opacité tout au long de l’année.

En isolé, vous l’apprécierez également pour sa floraison et la beauté de ses petites feuilles à l’aspect brillant.

L’arrosage peut être de rigueur en cas de fortes chaleurs.


Pour faire simple :


Son habitat :

Il est  peu exigeant en matière de sol et d'exposition, mais il n’apprécie pas trop la sécheresse ( à noter dans le temps avec les contraintes du réchauffement climatique : éviter le plein soleil…)

 Ses racines sont nuisibles pour les plantes voisines. ( vous pourrez en rire lors de vos lectures ou sites où vous trouverez du troène dans la haie de composition…)

Le troène (Ligustrum japonicum ou Ligustrum vulgare) : une floraison parfumée à
préserver pour les periodes de taille : Le Douaire : Mon Arbre.


Son feuillage :

 Il est persistant, c’est d’ailleurs ce qu’il fait que vous le trouvé souvent dans les haies anciennes. 

Les feuilles sont opposées, coriaces, vert luisant, à bord lisse.


Son utilisation :

 le Troène commun, Ligustrum vulgare, sert en haie.
 Il supporte la taille.
 Ses rameaux étaient utilisés en vannerie.


Sa reproduction : elle est plutôt simple par bouturage en été avec des branches, ou en novembre, avec du bois.



 

Son Installation.. près de votre maison.



On installe le troène dans un sol frais et bien drainé.
 Il est peu exigeant et tolère tout type de sol, même calcaire.

On lui réserve au jardin un emplacement au soleil, ou à mi-ombre.

Il apprécie la chaleur, mais pas les vents secs dont il faudra le protéger.

Rustique, il est capable de résister à des températures négatives (jusqu’à -17°C pour les plus résistants).

Mais le troène n’apprécie pas beaucoup la sécheresse, on paillera le pied des jeunes sujets durant les deux premiers étés, pour garder le sol frais (un bon BRF, cela évite également les adventices)

On pourra aussi le cultiver en jardin de bord de mer.


La plantation de votre troène.

On ajoute, au moment de la plantation, du terreau pour moitié à la terre de jardin.
Et on l’arrose copieusement une à deux fois par semaine pour favoriser sa reprise.
Pour limiter son développement – le troène a une croissance plutôt rapide – taillez le plus sévèrement tous les deux ans au printemps ou en automne.
La taille du troène permet de prolonger son feuillage :
Le troène (Ligustrum japonicum ou Ligustrum vulgare) :
 culture Lorraine, Belgique, Canada :

Cette taille a également pour effet de le densifier.


Des ennemis, vous avez dit ?


Les pucerons, petites bêtes vert clair, se voient à l’œil nu, sous les feuilles, près des nervures.

Pour vous en débarrasser de manière bio, pulvérisez de l’eau savonneuse, ou un mélange eau et huile d’olive qui en plus, nourrira votre plante.

Attention aux cochenilles, ces petits insectes piqueurs et suceurs de sève qui affaiblissent très vite le plus vigoureux des arbustes.

Vous les reconnaîtrez facilement : les insectes s’enferment dans une carapace brune ou sous un feutrage blanc, au dos de la feuille contre la nervure principale et excrètent un miellat qui finira par attirer des champignons.

Les maladies et traitements naturelles du troène
(Ligustrum japonicum ou Ligustrum vulgare) : 


 Pour s’en débarrasser sans produit chimique, trois solutions : se procurer son prédateur naturel, la Cryptolaemus, une coccinelle australienne noire à points blancs ; utiliser un piège à mâles (attirés par des phéromones, ils se trouvent collés sur le piège) ou encore pulvériser un mélange composé à parts égales de bière, d’alcool à brûler et de vinaigre (traitement à réserver aux feuilles les plus coriaces !).

Les mineuses sont des chenilles qui creusent de petites galeries brunâtres dans le limbe, visibles sur le dos de la feuille.

 Elles se protègent dans une cuticule cireuse, il est donc difficile de s’en débarrasser.

Il n’existe pas de traitement, le mieux étant de couper et de brûler les feuilles 




L’arrosage de votre troène :

Même si les troènes est résistant et a besoin de peu d’arrosage, il faudra tout de même faire attention aux fortes chaleurs et périodes de sécheresse estivales.

·                                 Un paillage au pied du troène permet de conserver l’humidité dans le sol plus longtemps.
·                                 Le troène en pot a besoin d’être arrosé lorsque la terre est sèche en surface car les besoins en eau sont plus importants.

Attention de ne pas manger les baies qu’il produit car elles sont toxiques.

Quand Tailler :

Très souvent utilisé pour la composition de haies, le troène est un arbuste facile d’entretien.

Le troène ne craint pas la taille, au printemps et à l’automne, faites selon vos envies surtout s’il s’agit d’une haie.




·                                 En taillant au printemps, en sève montante, vous donnerez plus de vigueur à vos troènes qui auront une croissance plus rapide.



·                                  
·                                 En taillant à l’automne, en sève descendante, la croissance sera moins rapide et vous aurez une belle silhouette avant l’hiver.


·                                  Le  SAVIEZ-VOUS ,

    Plus vous le taillerez souvent et plus il gardera ses feuilles longtemps durant l’hiver.


Dates de tailles :
Troène
Ligustrum lucidum
Mars-Avril-Août
Troène à feuilles ovales
Ligustrum ovalifolium
Mars-Avril-Août


Pour une info video.. le son et l’image c’est pas mal aussi, je vous laisse un lien ci-dessous :

I.D … VERT
Attention à la pénurie d’eau sur notre planète, consommez-la avec modération et de préférence le soir pour éviter l’évaporation.
Le troène fait partie de l’amenagament d’une haie entomofaune.

Ben c’est quoi ça ????? Suffit de demander :

Qu’est ce qu’une haie entomofaune ?

Du grec entomo (insecte), ce sont des haies abritant et permettant le développement des insectes prédateurs (ou auxiliaires), s'attaquant aux insectes nuisibles tels que les pucerons, cochenilles, aleurodes…
Le but est d’obtenir un équilibre naturel et de réduire le nombre de traitements chimiques tout en assurant une bonne protection sanitaire.
C’est dit....
Le troène est souvent accompagné des jardinières composées, je pense notamment à celle de novembre … qui se retrouve aux poubelles en novembre de l’année suivante, ou au printemps : pour les moins superstitieux ou autres, toutes et tous  sont à respecter, un petit détour vers le coin où l’on jette et vous pourrez sauver quelques petits exemplaires qui étaient destinés  à des fins moins glorieuse.

BREF : Jardin pour les N…
Le troène (Ligustrum japonicum ou Ligustrum vulgare) : arbuste persistant (troène du Japon) ou semi-persistant (troène commun), aux feuilles ovales, pour tout type de sol, même calcaire.
Il peut atteindre 3 mètres de haut comme de large. Fleurs blanches en juin - juillet très parfumées, laissant la place à des grappes de baies noires. Il supporte bien les tailles, même sévères.
Le troène commun est aussi un refuge de biodiversité au jardin.




Le Douaire compte  12 Troenes dans sa partie HAIE et en isolé.






Une remarque, une question ???

 N’hésitez pas dans remarques ci-dessous, un plaisir de vous répondre, Echangez et vivre.


Le Douaire...


**EXCLUSIF :  ** Le Douaire.**

                Suivez un arbre Année par Année.

                                   Depuis sa plantation sur le Douaire.

                    
Suivez l’évolution d'un arbre :
Le troène (Ligustrum japonicum ou Ligustrum vulgare) 



Ci-dessous vous allez suivre :

Le troène (Ligustrum japonicum ou Ligustrum vulgare) 

 




2013
Plantation d'un troène ( Ligustrum vulgare)
sur le Douaire en 2012
ICI photo de octobre 2013.



Le Douaire...